Tara Muret Trail – 22km +565m

Début février, je capte sur Facebook l’annonce de Jérôme, partenaire du Tara Muret Trail, proposant des dossards gratuits pour les parcours des 11 et 23km. Dans l’optique de réaliser une dernière sortie longue avant la Black Race, j’en réserve deux pour le trail long, un pour Pauline, un pour moi.

Ce  sera mon premier trail en plaine. Je ne comprends toujours pas cet engouement populaire pour cette sorte de courses : payer pour un tracé que tu peux largement courir seul en « off » sans trop de risques, ça me dépasse un peu. Mais nous sommes « invitées », et ne pouvant pas courir en montagne à cause de la neige (arrêtée sur les pentes du Gar la veille à 1300m à cause des névés en fonte), je vais y aller de bon cœur.

Le dimanche 19 février, je pars de Saint-Gaudens direction Muret. J’arrive avant Pauline et Guillaume. Il y a beaucoup de monde, je me gare à 500m du gymnase où l’on retire les dossards. Dans la file d’attente, je croise Stéphanie, alias poupye31 sur Instagram, engagée sur le 11km. Je mets vingt bonnes minutes à récupérer mon premier rectangle de 2017. Je préviens mes deux zigues : il faut se dépêcher ! Ils débarquent quinze minutes avant le départ, Pauline affolée : « Tu ne sais pas ce qu’il m’arrive ?! » « ??? » « J’ai oublié mes chaussures ! Ma mère vient me prêter les siennes. » Fou rire… Nous sprintons de çà de là, Pauline est chaussée de baskets de running sans crampon à 5’ du coup de pistolet !

Nous prenons le départ, tout derrière, comme d’hab’. J’aperçois Alexandra (alias girlrun31 sur IG) en compagnie de Stéphanie. Je me sens bien, j’aurais envie d’accélérer mais ça fait quelques temps que je n’ai pas fait de sortie longue de plus de 20km donc j’en garde sous la pédale. Nous montons un petit raidillon, je marche pendant que Guillaume double en trottinant. Nous remontons quelques concurrents sur la piste longeant des champs, le rythme est doux. Nous tombons assez vite sur le premier ravito qui est aussi l’endroit où les coureurs du 11km feront demi-tour. Pauline ne se sent pas à l’aise, en même temps elle n’a pas trop couru depuis le début de l’année. Je l’attends au milieu d’un long faux-plat montant où d’habitude elle m’aurait mis 300m en moins de deux. Nous gravissons une butte par un single d’argile où je prends l’option de marcher activement. Puis nous redescendons tranquillement sur le Fauga, avec quelques passages sur route. Nous suivons un marcheur qui va presque aussi vite que nous en courant ! Il s’est blessé sur le début de parcours et a dû ralentir : nous le félicitons pour son allure. Il est très sympa et nous encouragera à chaque fois que nous nous talonnerons. Nous discutons le plus possible avec Pauline pour rester en aisance respiratoire. Le but est tout de même de faire une sortie longue.  Nous nous rendons compte que nous avons perdu Guillaume. Avec son genou fragile, nous nous l’imaginons déjà nous doubler en quad ! Au deux tiers du parcours, nous remontons un raidillon dans les bois : ça commence à piquer un peu ! Nous redescendons et arrivons au dernier ravito. Nous attendons Guillaume quelques instants, puis repartons : nous avons quand même hâte d’en finir. La dernière portion en bord de Garonne est sympa sur les singles pleins de bosses et de racines casse-pattes ! Je ne suis plus en endurance fondamentale mais pas dans le rouge non plus. Nous rejoignons finalement la route menant à l’arche d’arrivée. Pauline n’en peut plus. Je la motive comme je peux, je fais le lièvre et, sadique que je suis, lui demande d’accélérer sur les derniers 800m. Je suis félicitée par un bénévole : « Allez c’est fini, bravo, jolie foulée ! ». Je me rends compte que je tape encore avant-pied, c’est un signe de fraîcheur. Nous traversons l’arche. 21,7km +565m à ma montre en quasi 2h29, et une sensation de facilité à l’arrivée (pour l’anecdote, 327è/386 partants, 14è/24 SEF et 27è/50 féminines). Satisfaite et confiante, les efforts paient ! Guillaume nous rejoint sur ses deux jambes pleines de crampes : ouf !! Je retrouve Stéphanie qui s’est bien amusée aussi. Nous repartons sans trop tarder, il est midi passé, faudrait pas être en retard pour le déjeuner…

IMG_20170430_142454
Stéphanie et moi (photo by poupye !!)

Encore merci à Jérôme pour les dossards ainsi qu’aux bénévoles pour l’organisation et la bière de récup 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s